Présidentielle 2022 : la possible candidature d’Éric Zemmour agace et Jordan Bardella se dit prêt pour un débat avec lui !

La probable candidature du Polémiste Eric Zemmour continue toujours de susciter des réactions. La dernière en date est celle de Jordan Bardella. Alors que Robert Ménard suggérait une discussion entre le chroniqueur de CNews et la candidate du RN, Jordan Bardella n’exclut pas cette éventualité. Cependant, le vice-président du RN écarte toute idée de débat avec le polémiste.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jordan Bardella (@jordanbardella)

Coup de bluff ou véritable ambition

Fortement pressenti pour se présenter à la présidentielle de 2022, Éric Zemmour fait parler de lui surtout à l’extrême droite. Ce lundi 6 septembre, c’est le vice-président du Rassemblement national qui le pointe du doigt. En effet, le vendredi 3 septembre dernier, Robert Ménard suggère aux deux personnalités de se voir et de discuter.

Proche du RN et aussi ami d’Éric Zemmour, le maire de Béziers propose sa ville qui pourrait servir de lieu pour les discussions. « Il faut qu’ils arrêtent de tirer dans les pattes les uns et les autres. Marine et Éric, je leur dis, venez à Béziers, et on discute, parce que je suis ami avec les deux », avait déclaré le maitre de Beziers sur BFMTV.

Eric Zemmour accepte la proposition, mais souhaite débattre avec la candidate du RN sur un plateau. Une idée qu’exclut totalement Jordan Bardella, la vice-présidente du Rassemblement national.

« Éric Zemmour ne me fait pas peur »

Selon Jordan Bardella, Marine Le Pen accepte de discuter avec Éric Zemmour, mais pas dans le cadre d’un débat public comme le souhaite l’entourage du chroniqueur de CNews. L’homme ne craint pas l’adversité de l’éditorialiste et ne se sentirait pas offusqué s’il se porte candidat. « Si Éric Zemmour souhaite se présente à l’élection présidentielle, qu’il se présente », déclare Jordan Bardella sur franceinfo. Il explique que « le camp de tous ceux qui défendent la nation doit se rassembler derrière la seule candidate qui est aujourd’hui en capacité de l’emporter au second tour, c’est-à-dire Marine Le Pen ».

Le vice-président du RN souligne qu’avec Éric Zemmour, « on a des points d’accord, on a des points de désaccord ». Comme exemple, Jordan Bardella note « des points de convergence sur les diagnostics. Il met des mots sur des maux, il décrit des phénomènes de société ».

Cependant, « si on est dans une démarche de candidature à l’élection présidentielle, il faut s’exprimer sur tous les sujets. La candidature à la fonction suprême, c’est quelque chose de sérieux, parce que les Français attendent de nous un projet clair », précise celui qui deviendra bientôt le président par intérim du RN.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jordan Bardella (@jordanbardella)

« L’adversaire de Marine Le Pen, c’est Emmanuel Macron »

Sur le plateau de franceinfo, l’eurodéputé a été interrogé sur la possibilité d’une primaire à l’extrême droite afin de désigner un candidat légitime à l’élection présidentielle. Sur la question, la réponse de Jordan Bardella est sans ambiguïté. « On n’a pas à faire de primaire avec Éric Zemmour ni avec Nicolas Dupont-Aignan qui sont crédités tous deux entre 2 et 5 % d’intentions de vote. On ne considère jamais Éric Zemmour ou Nicolas Dupont-Aignan comme un adversaire. L’adversaire politique de Marine Le Pen, c’est Emmanuel Macron », martèle-t-il.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Politique / Présidentielle 2022 : la possible candidature d’Éric Zemmour agace et Jordan Bardella se dit prêt pour un débat avec lui !