Cuisson du poulet : les pires erreurs qui ont des conséquences désastreuses

Le poulet est sans doute l’aliment le plus réjouissant puisqu’il vous permet de préparer une multitude de repas sans, forcément, prendre des kilos.

Poulet
Source : capture Pixabay

Généralement, le poulet est très apprécié des sportifs, car les calories sont peu nombreuses, mais cela dépend bien sûr du mode de préparation. Il y a donc des erreurs qui sont assez récurrentes et les conséquences sont dans la plupart des cas méconnues. C’est pour cette raison que cet article devrait vous renseigner et surtout vous accompagner dans vos prochaines séances de cuisine.

Attention à la cuisson du poulet

Bien sûr, toutes les viandes sont difficiles à cuire, car il faut respecter de nombreuses étapes. Il ne suffit pas de plonger le morceau dans un bain d’huile et de patienter quelques minutes pour qu’il soit prêt à être dégusté. Par exemple, la première erreur consiste à attendre que le beurre prenne une couleur pratiquement brune et même noire avant de plonger le poulet. En effet, lorsqu’il prend cette teinte, il est déjà trop tard et il est même conseillé de ne pas le déguster, les résidus pourraient être cancérogènes.

  • Il est important de préciser que le poulet nécessite impérativement une cuisson puisqu’il n’est pas possible de le consommer cru.
  • La cuisson est donc idéale pour chasser toutes les bactéries, il faut donc vérifier la température au coeur.
  • La conservation au réfrigérateur ne doit pas être longue, la meilleure solution consiste à le consommer le jour même.
  • Dans le cas contraire, prévoyez un délai de conservation de 4 jours en fonction de la date de préparation.

Lorsque le poulet a dépassé la date limite de consommation, il est clairement recommandé de ne pas le déguster, car les bactéries peuvent entraîner une intoxication. Cette dernière se traduit souvent par des vomissements et des diarrhées plus ou moins importantes. Il faut alors être très vigilant avec la conservation de la viande qu’elle soit rouge, que ce soit du poulet ou du veau. De plus, si votre réfrigérateur n’est pas propre, le terrain est propice au développement de toutes les bactéries, ce qui peut aussi être problématique pour votre .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Priska Wyss (@priskanussbaum)


Pour la préparation, nous vous recommandons de le sortir près d’une heure avant la cuisson, la chair sera beaucoup plus tendre et cela évite aussi le choc thermique. Dans certains cas de figure, le poulet est dur à la dégustation, il était donc trop froid lorsqu’il a été préparé, voire congelé.

Une peau bien dorée pour votre poulet

Bien sûr, le poulet peut être préparé dans une casserole ou avec une poêle huilée ou beurrée. Par contre, pour que la peau soit bien dorée, il est préférable de ne pas utiliser de l’eau, car, si elle est mouillée, il y a de grandes chances pour que la peau ne puisse pas se colorer et vous aurez finalement un poulet beaucoup trop flasque. Il existe une technique pour que la viande soit un peu plus tendre, nous vous conseillons de lever délicatement la peau et d’insérer un peu de miel entre celle-ci et la chair. Vous pouvez aussi ajouter des noix de beurre qui pourront fondre et nourrir cette dernière pendant la cuisson.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sιιcα.TrυcĸGιrl (@siica.truckgirl)


N’oubliez pas que tous les poulets ne sont pas idéaux, car l’élevage a une importance capitale. En effet, ceux qui sont élevés dans des cages n’auront pas vu la lumière du soleil et ils auront eu une alimentation uniquement à base de grains. Cela a forcément des répercussions sur la qualité de la viande, mais les prix sont souvent beaucoup plus abordables. Sans pour autant acheter le haut de gamme, prévoyez de prendre un poulet de qualité.


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.