Comment amoindrir les risques de glaucome et préserver votre vision ?

L’une des causes de cécité dans le monde aujourd’hui est le glaucome. On compte des milliers de victimes chaque année. Sans symptômes au départ, sa progression devient très rapidement dangereuse pour le patient. On ne peut prévenir ce mal qu’en ayant une connaissance des dispositions à prendre pour l’éviter. C’est ce que nous vous proposons.   

Prévenir le glaucome

Tout réside dans votre alimentation. Il faut d’abord commencer par contrôler le taux d’insuline dans votre sang. Il y a une relation entre votre pression artérielle et votre vision. Il se produit à long terme une pression oculaire insupportable lorsqu’il y a résistance de l’organisme à l’insuline. Plusieurs études ont fait cette remarque chez les personnes victime de diabète et l’obésité. La même remarque est faite chez les patients d’hypertension.

Il faut donc suivre de près son alimentation en évitant l’excès de sucre, et de céréales. La consommation bio ne vous épargne pas toujours des concentrations en sucre. C’est pourquoi il faut consommer avec modération le riz, les pâtes, les céréales, le pain et les pommes de terre. Au-delà de tout ceci, il faut faire régulièrement d’exercices physiques. C’est une manière d’améliorer votre vision.

Comment savoir qu’on est une personne à risque ?

Il n’y a pas une catégorie spécifique de personne qui peut souffrir de glaucome. C’est un mal qui peut atteindre tout le monde. Seulement qu’il y a des facteurs favorisants la survenance et le développement du mal. On peut parler en premier lieu de l’âge. Après la soixantaine, le risque est plus grand. Si vous avez le diabète, l’hypertension et les maladies cardiaques le risque de glaucome s’augmente chez vous. Il en est de même pour l’hypothyroïdie. De façon héréditaire on peut établir un lien entre les parents ayant de glaucome et les descendants victimes.

Il faut parler aussi de la myopie et les interventions chirurgicales, de même que les tumeurs et inflammations. Les personnes qui utilisent pendant longtemps les corticostéroïdes augmente le risque.

Comment arrive le Glaucome ?

Il s’entretient un peu de flou autour de ce qui se passe en réalité dans les yeux. Ce qu’il convient de retenir des explications des spécialistes est qu’il y a une pression un peu exagérée sur les nerfs optiques. L’œil subit donc une pression inhabituelle après une accumulation du liquide naturel : Humeur aqueuse. Le drainage de ce liquide connait une perturbation dommageable à l’œil. Lorsque le liquide ne circule plus et se dépose progressivement la pression s’augmente au niveau de l’œil. Cette pression finit par atteindre les fibres nerveuses qu’elle détruit parfois.

C’est en ce moment que le patient va sentir enfin qu’il fait assez d’effort pour voir. Premièrement le trouble commence par les angles de côté. Il aura du mal à voir à gauche et à droite. La vision devant n’est pas encore affectée. C’est lorsqu’il y aura cécité que tout l’œil sera touché. Malheureusement il n’y a pratiquement pas de symptôme avant l’étape avancée.

Quelques conseils

Il faut augmenter la consommation d’oméga-3 et aussi de zéaxanthine. La lutéine est aussi recommandée de même que les baies foncées. Toutefois il faut les consommer avec modération et de façon saine.

Afficher Masquer le sommaire
Accueil / Santé / Comment amoindrir les risques de glaucome et préserver votre vision ?